Gestion intégrée du risque parasitaire: la préoccupation de la rentrée!

Les ruminants sont très souvent confrontés au cours de leurs saisons d’herbage à la présence de plusieurs parasites dont ils ingèrent les oeufs ou les larves en pâturant. Ces parasites en devenant adultes vont s’installer dans différents organes internes de leurs organismes (strongles dans les intestins, douves dans le foie, paramphistomes dans le rumen…).

Les ruminants peuvent tolérer la présence sans gravité de certains de ces parasites quand ils sont en faible quantité et pour lesquels ils développent une certaine immunité. Par contre, quand les parasites sont présents en grande quantité, ils endommagent les organes qu’ils colonisent avec parfois des conséquences irréversibles. La santé de l’animal est dégradée, sa longévité va être impactée et bien évidemment ses capacités de production sont amoindries. C’est d’autant plus préoccupant quand l’animal héberge plusieurs espèces de parasites en même temps et en grande quantité.

Il est donc indispensable pour chaque exploitation d’intégrer dans la conduite d’élevage un plan annuel de gestion raisonnée des parasites internes. Celui-ci va comporter trois volets :

  • Une surveillance régulière qualitative et quantitative des parasites internes dans l’élevage au moyen d’analyses.
  • Une gestion des parcelles pour limiter leur contamination en œufs ou larves des parasites.
  • Faire sortir autant que possible les parasites des organismes. Ce qui peut être fait à l’aide notamment de compléments alimentaires contenant des plantes connues pour leurs vertus répulsives.

Plusieurs moyens existent pour détecter la présence des parasites internes chez les ruminants. Les analyses coprologiques, qui consistent à identifier et dénombrer les oeufs qui sont relargués par les parasites dans les fèces, ont l’intérêt de donner une indication précise sur les différents parasites présents dans l’élevage et d’avoir à une date donnée une appréciation sur leur niveau de présence dans les organismes.

Quand on a identifié la présence de parasites internes dans l’élevage avec des niveaux préjudiciables à la santé et la longévité des animaux et donc à leurs niveaux de production, il faut agir pour diminuer de façon significative leurs présences dans leurs organismes.

L’utilisation d’un complément alimentaire comme STABIVER NATURE va dans le sens de cet objectif. STABIVER NATURE contient des plantes et extraits de plantes aromatiques dont certaines sont d’utilisation traditionnelle bien connue pour leur activité répulsive sur les parasites. Il s’agit d’une action nutritionnelle puisqu’elle utilise des ressources végétales non préoccupantes et alimentaires pour diminuer la vulnérabilité des animaux aux perturbations et agressions de l’environnement.

STABIVER NATURE

STABIVER NATURE se présente sous la forme d’un granulé très appétant et facilement consommé par les bovins, les ovins et les caprins. Il se distribue sur des périodes de 6 à 10 jours directement sur l’aliment ou en incorporation dans la mélangeuse, il est donc particulièrement facile d’utilisation. Celui-ci peut être distribué à tous les animaux quel que soit leur âge dès qu’ils sont ruminants et quel que soit leur stade si il s’agit de femelles en lactation ou gestantes.

Olivier Roy